Salope M(2)

Bonjour Maitresse,

 

J'espère que vous allez bien. j'ai rédigé cette longue histoire que je dépose à vos pieds en pensant à notre prochain rendez-vous

 

Comment vous décrire l'impatience de vous retrouver?

 

Physiquement d'abord..... 2 mois et demi depuis notre dernier rendez-vous. A chaque fois que je pense à vous, je ressens une contraction au niveau du sexe.... prélude à une inévitable érection si je laisse mes pensées s'égarer....

 

Emotionnellement ensuite: l'envie de reconnecter avec nos jeux et la sensation d'abandon, de transgression et de confiance et de confidence construite depuis presque 7 ans.... bref de retrouver la vie d'avant.

 

Physiologiquement enfin.... le besoin de l'acte lui-même, le plaisir d'être dominé: l'adrénaline liée à l'excitation de nos rendez-vous et les découvertes et transgressions de nos jeux, les hormones générées par la souffrance que vous m'infligez et la plénitude lorsque vous me dilatez.

 

C'est un sentiment qui n'est pas si éloigné de la frustration sexuelle qui accompagne une période de célibat.... mais qui malheureusement ne peut être compensé par une vaine masturbation. Seul me retrouver à vos pieds comblera ce manque, ce vide...

 

J'ai laissé, de nombreuses fois, de plus en plus souvent d'ailleurs, mes pensées vagabonder et explorer mes fantasmes ... sans limites, sans penser au prochain rendez-vous particulièrement mais au rendez-vous qui me comblerait et qui vous comblerait, vous maitresse que je sais empathique, mais impitoyable et que je lis sur votre site web très chipie.

 

Il y a toujours 6 parties dans nos rendez-vous:

La première où je suis nerveux et dans laquelle vous me mettez en confiance en prenant la mesure de ce que nous allons faire

La seconde où je m'abandonne dans vos mains expertes et dans laquelle je souffre dans ma chair et dans mon âme.

La troisième où je fonds de plaisir

La quatrième où je souhaite vous rendre le plaisir que vous m'avez donné.

La cinquième où, honteux, je laisse mon corps jouir sous votre regard.

La sixième où nous discutons de nos vies.

 

Finalement si la jouissance signale souvent la fin de la session, ce n'est pas forcément son apothéose.... Jouir est un reflexe physique plaisant mais reste quelque chose de banal en soi.

Ce qui guide ma recherche c'est l'excitation d'être votre salope, l'idée de m'ouvrir pour vous, puis la reconnaissance que je vous porte de vous être occupé de moi, de vous être enfoncé en moi et d'avoir fait votre nid en moi.

A chaque fois, il y a ce moment parfois fugace parfois prolongé où vous pourriez m'avilir beaucoup plus en m'imposant ce que vous voudriez. Que votre plaisir prime le mien.

Ensuite, à chaque fois, reconnaissant, je voudrais vous rendre ce plaisir.

La sensualité du moment parfois me fait penser à moi comme un esclave sexuel, vous utiliseriez mon sexe comme un gode, mes lèvres comme instrument de plaisir.... non pas pour mon plaisir mais pour le votre. Si cela devait être le cas, je m'y soumettrai. 

Préfèreriez-vous me dilater plus avant? Qu’est-ce ce qui vous motive? Prendre possession des corps? Je me souviens de nos premiers rendez-vous où vous m'avez appris à me détendre et à m'ouvrir petit à petit jusqu'au fist où j'ai joui ...instantanément.... sans aucune aide manuelle. Ce jour là, une barrière est tombée. Je vous suis devenu dévoué. D'une relation espacée et tarifée où je venais chercher mon plaisir sans vraiment échanger, je suis passée à une relation de confiance dans laquelle je me suis abandonnée. Vous savez que vous pouvez m'emmener plus loin...

Souhaiteriez-vous vous défouler sur mes fesses pour assouvir votre rôle de Maitresse Femme? Je suis à genoux, penché en avant, offert à vos coups..... Je me souviens également de nos premiers rendez-vous je venais essentiellement pour être sodomisé. Vous avez su me faire prendre goût à la fessée, aux pinces, à la torsion de la verge et des testicules et même des tétons. Et maintenant, j'avoue que je n'imagine plus me passer avec vous de ces moments entre douleur et douceur, entre cruauté et apaisement....

 

Alors.... A quoi ressemblerait ce rendez-vous parfait? Entre tourments, promesses, frustrations et accomplissement réciproques? J'ai couché ces quelques lignes ci-après. Je vous avoue que j'aimerai y ajouter votre désir ou vos désirs personnels au(x)quel(s) je n'aurai pas pensé. 

 

Vous m'ouvrez la porte, vétue de vos escarpins, une jupe et votre haut décolleté offrant au regard des promesses dont je ne pourrai jamais profiter. Puis comme à l'accoutumé m'indiquez de déposer mes affaires dans l'entrée. Mais cette fois-ci vous enchainez:

 

"Déshabille toi complètement, donne moi ta tige à urêtre". 

 

Vous la posez négligemment derrière-vous...

 

- Suis moi dans le salon et assieds-toi sur le canapé. Nous allons discuter un peu de ta soumission ma chienne.

 

Je vous suis nu, destabilisé et tremblant.

 

"Assieds toi te dis-je".. ajoutez-vous en constatant mon hésitation. 

Debout vous me toisez avec une moue moqueuse. Ecarte bien les jambes que je puisse voir et accéder à ta bite à tout moment.

 

Puis, silencieusement, vous vous penchez pour repositionner mon sexe déjà turgescent pour le mettre en évidence, bien perpendiculaire et vous vous asseyez confortablement face à moi.

 

Assise, impériale, votre regard me sonde

 

 

 

Tu es ma chienne depuis 7 ans maintenant. Nous allons faire un point.

Tu vas me regarder dans les yeux et me confesser tes fantasmes. Tous tes fantasmes... Je verrai bien avec ta bite ce qui t'excite le plus comme ça.

S'ensuit une conversation où je vous avoue tous mes penchants: la dilatation anale, ma volonté d'endurer toujours plus de souffrance, mon désir d'être rabaissé  au point de me faire uriner dessus, dans la bouche A ce moment, vous m'interrompez pour vous servir à boire puis m'intimeriez de poursuivre, un sourire au lèvre... Le dialogue qui s'ensuit est une suite de questions toujours plus inquisitrices ne me laissant aucun échappatoire. Au moment où j'aborde le fait d'être pris par tous les trous, symbole de ma soumission absolue vous vous penchez en avant, saisissez doucement mon sexe puis et me murmurez: "par tous les trous, vraiment? " . j'acquiesce dans un souffle alors que vous pressez votre auriculaire sur l'entrée de mon uretre. "c'est bon à savoir" enchainez-vous en faisant perler un goutte. Puis vous  reprenez votre position de confort en me disant: le problème avec toi, c'est que tu es gouverné par ta bite. On va la mettre en cage. Puis vous me passez la cage de chasteté dissimulé dans un coin.

 

"Voilà c'est mis".

Je crois que je vais me resservir à boire. Une boisson qui donnera un bon gout à ma pisse...... Tu seras content.

Tout en dégustant votre boisson, je vous vois écarter les cuisses en me souriant d'un air narquois:  

- Comme je vais te pisse dessus dans quelques instants, je me suis dit que je n'avais pas besoin de culotte. 

 

Par reflexe, je baisse le regard. 

Très à l'aise et impudique, vous m'ordonnez

- Regarde! Dis moi, tu aimes ce que tu vois?

 

Je bafouille "oui".

 

- Profites-en bien car tu ne pourras que voir..... ta bite est en cage. Tu ne peux pas t'en servir. C'est bête, non?

 

- Oui, Maitresse.

 

Vous ricanez en gardant les jambes grandes ouvertes.....

 

- Bon tu vas aller t'installer dans la salle de bain. J'ai très envie de me soulager maintenant et toi, ma chienne, tiens toi prête à recevoir à recevoir ma pisse.

 

Je m'allonge et attend. Très vite, vous apparaissez et comme d'habitude je ferme les yeux sur votre intimité.

 

"Pas cette fois, ma salope: tu vas t'assoir et redresser ton visage: je veux que tu ouvres les yeux et ouvre la bouche. Tu vas me voir approcher à quelques centimètres, sentir mon sexe près de ton visage sans me toucher. Gare à toi si tu t'aventures au delà de ta position de chienne.

Je vais te gicler sur le visage, te pisser directement dans la bouche et cette fois ci, tu vas avaler, tu entends".

 

Je m'exécute le mieux possible. Je tremble... d'un coté comblé par la confiance dont m'honore maitresse, l'excitation de contempler son intimité, ..; et de l'autre d'être si prêt d'elle et de pouvoir.... que subir la frustration à venir de n'être que son jouet, et torture ultime d'être soumis à la tentation de la chair. Maitresse pourrait m'utiliser de la manière qu'elle souhaite, je lui suis totalement servile. 

Enfin, je n'ai jamais avalé sa pisse.... jamais avalé de pisse du tout d'ailleurs.... vais-je y arriver?

 

Je suis assis, Maitresse est devant moi, son entre-jambe dénudé......  je regarde hypnotisé. Le temps s'interrompt quelques instants. Pas un bruit. Juste moi, le sexe de maitresse et elle qui me toise.

 

"Regarde moi.....". elle me fixe de son regard impérieux. Elle me sourit. 

"Bien..... Mets tes mains derrière le dos, ouvre bien grand la bouche et regarde bien ma pisse qui va sortir et t'inonder.... et gare à toi si tu n'avales pas tout".

 

Vous approchez vos doigts de votre sexe, écartez ses lèvres..... "tu es prêt"?     

Je n'ai pas le temps de dire oui que votre jet m'éclabousse. Je fais de mon mieux pour le prendre en bouche mais j'en reçois plein le visage. J'essaie d'avaler. C'est chaud et acre.... mais j'avale votre bonne pisse. Je sais que vous avez beaucoup bu pour moi. Je vous en suis reconnaissant. 

Il y en a tellement que c'est une vraie douche. Je ne peux tout avaler mais je fais de mon mieux.... Je ne recule pas.

Puis le jet se tarit. Vous me demandez de garder la bouche ouverte pour la dernière dose mais de ne pas avaler. Vous vous rapprochez encore et recommencez à me pisser dans la bouche jusqu'à ce vous soyez soulagée. Votre pisse me coule de la bouche mais j'en garde dans le fond, jusqu'au bord comme vous me l'a demandé.

 

 

"Hum.... je suis décue tu en as gaché beaucoup..... mais je suis contente que tu en ai encore en réserve dans ta bouche. Maintenant ferme la sans avaler.... ouvre la, je veux voir ma bonne pisse .... je veux que tu en apprécies toutes les saveurs. ... c'est bien. Maintenant tu peux avaler.

Nous recommencerons peut être tout à l'heure.".

 

Je déglutis pour avaler la pisse de ma Maitresse. Le liquide me brule mais j'avale, honteux de mon avilissement mais heureux d'avoir réussit à honorer le champagne qui m'a été offert.

 

"Maintenant je vais m'occuper de ton cul. je sais que tu aimes ça. Douche toi et et retrouve moi dans le salon."

 

Je m'éxécute le plus rapidement possible, m'essuie quand j'entends:

 

"Tu te dépèches? J'attends.

 

Je finis de me sécher en hâte. Je sens mon anus se contracter. J'aime particulièrement me faire sodomiser et je sais que Maitresse me pousse toujours dans mes retranchements.

 

« Je suis très déçue.... tu n'as pas tout avalé tout à l'heure. Je croyais que tu aimais ça et j'avais beaucoup bu pour te faire plaisir. » 

 

Je vais donc te punir. A quatre pattes ma chienne.

Je m'exécute.

- Je sais que tu viens pour que je te baise le cul. ET bien, je vais le faire .... ///. Tu sens mon doigt là? 

 

- Oui maitresse.... Aie...

 

- Je vais commencer par te dilater mais sans gel pour commencer. Voici un deuxième..... Tu le sens?

 

- Oui maitresse.....

 

- "Dis donc, mais c'est que tu y prends gout. Et bien en voilà un 3e ... toujours sans gel. Tu sens comme je l'enfonce, comme je le tourne, comme je te pénètre en profondeur ...... Alors..... on continue?"

 

- "Pitié... maitresse. Je m'appliquerai la prochaine fois."

 

- "Très bien...... On reviendra à ton cul plus tard..... En attendant pour que tu sois bien ouverte tout à l'heure, je vais te mettre un gode de taille satisfaisante.... comme ça j'aurai un beau trou béant à ma disposition pour finir de t'éclater la rondelle quand j'y reviendrai......

 

 

 

Je sens Maitresse appuyer l'obélisque qui va me percer le fondement. Heureusement cette fois, Maitresse a pris soin d'appliquer du gel. Je suis rassuré..... Hélas Maitresse enfonce sans ménagement le gode qui m'empale. Je sens ce corps étranger m'ouvrir en deux. Maitresse a choisi dès le début un gode assez épais.

 

- Aie.... gémis-je à nouveau.

 

- Mais tu vas arrêter de te plaindre oui..... Je croyais que tu étais une salope qui voulait se faire fister, n'est-ce pas?

 

-oui maitresse. 

 

 

- Bon alors tu vas garder ce gode dans ton cul jusqu'à ce que j'y revienne.... et là je n'aurais plus qu'à glisser mes doigts dans ton trou comme j'enfile un gant. 

Attends, je vais l'attacher pour qu'il reste en place.....

Bon, tu mérites quand même une bonne fessée..... j'ai bien noté que, non seulement, ça t’a excité de me voir te pisser dessus de si près mais en en plus tu n'as pas réussi à tout boire et enfin tu demandes pitié après juste quelques doigts dans le cul sans gel alors que je sais que tu adores ça, que tu es juste une salope bonne à se faire baiser par n'importe qui, par la première queue venue..... D'ailleurs ce soir, pas d'excuse, j'exiges que tu prennes rendez-vous devant moi haut-parleur en marche pour te faire baiser par une transexuelle bien membrée.

 

A GENOUX, j'ai dit ..... Ecarte les jambes. Je vais te ligoter les couilles ....  bien serré.... pour calmer tes ardeurs. On va en faire une jolie grappe."

 

Je sens les mains agiles de Maitresse tirer d'un coté mes couilles...... j'adore cette sensation.... puis petit à petit et toujours plus serrées effectuer des tours autour de mes couilles avec la ficelle. 

 

- " Tu sens comme je les étire? Incroyable, un tour de plus? oui? et bien on continue...... Je me demande jsuqu'où je vais pouvoir te les descendre.....

 

Et si on y ajoutait des poids.... juste pour rire, hein? Voilà...... ça va te les descendre encore plus..... On va les laisser faire leur effet. Garde les jambes bien écartées, que je puisse surveiller ces jolis fruits bien distendus. On va pouvoir les cueillir lorsqu'ils seront bien mûrs.

 

Bon, où en étais-je? Ah oui, ta correction..... Cambre, toi, Maitresse va te fesser à pleine main."

 

Maitresse commence son oeuvre en alternant sur chaque fesse les frappes, bien sonores, pleine de chaleur.

Il est difficile d'exprimer le plaisir de sentir ainsi les impacts si douloureux qui coute à mon postérieur comme il coute à ma maitresse dont les mains sont si fines. Cette correction est la plus sensuelle et la plus érotique car elle met nos peaux en contact et demande beaucoup d'efforts à Maitresse. Parfois Maitresse s'arrête pour me caresser. Quelle sensualité.... je bande comme un fou. Je voudrai déjà jouir.....

 

- Dis donc mais c'est que tu mouilles...... Tu es vraiment un pute, prête à jouir par n'importe quel trou....

 

- Oui maitresse, je suis votre salope. Vous m'excitez tellement....

 

- Comment ça je t'excite? s'exclame Maitresse en claquant mes fesses de toutes ses forces à plusieurs reprises.

 

- Non je veux dire, ... ce n'est qu'avec vous que je me laisse aller comme ça..... En fait, je n'avais pas d'autre envie en vous rencontrant la première fois qu'à me soumettre analement,.... Désormais, toutes vos punitions me font mouiller comme une fille. Je suis désormais votre salope et je coule pour vous tout le temps......

 

XXXXX

 

- ça me donne une idée ma salope. Tu vas rester à 4 pattes. Je vais prendre ta tige et te l'enfoncer un peu dans l'urètre pour voir si tu arrêtes de couler. 

 

Maitresse s'éloigne quelques instants, prend la redoutable tige en acier chirurgical et l'enduit de gel. Elle s'approche de moi par derrière, se colle à moi de cette manière si sensuelle...  et s'empare de mon sexe turgescent, qu'elle branle quelques secondes. 

 

Elle me murmure

- Voilà, avant de positionner la tige, je vais travailler cet urètre avec mon doigt ... histoire de l'assouplir. Tu peux pencher la tête pour essayer de voir entre tes jambes ce que je fais..... mais comme je suis derrière-toi ce sera difficile. Dommage, non?

 

Je sens le doigt de Maitresse qui titille le bout de mon gland. Elle joue avec moi, avec mes fantasmes et mes peurs. Parfois son doigt tourne autour de l'entrée de mon urètre, parfois il fait mine de s'enfoncer.

 

- Voiiiilà, je te pénètre avec mon doigt...... j'aurai pu ne pas mettre de gel tellement tu mouilles.

Je te baise  comme la salope que tu es.... je vais voir jusqu'où je peux aller......Je vais peut être te baiser ta pauvre queue avec mon doigt tout entier, tu crois?

 

- Je le souhaite maitresse, murmurai-je dans un souffle.

 

- Pardon ma salope? Parle plus fort.

 

- je souhaite que vous preniez possession de tous mes trous.

 

- Oh mais je vais le faire. Selon mon plaisir. Tu es à moi, je fais ce que je veux avec tes trous.... je les donne à qui je veux......

 

Après s'être amusée à dilater mon urètre un peu plus avec son petit doigt, Maitresse reprend:

 

- Bon maintenant si on mettait cette tige, qu'en dis tu? Par quelle extrémité vais-je l'enfoncer? hmmmm..... En tout cas, tu vas être ridicule comme une bonne chienne bien soumise ma salope, à 4 pattes, les couilles bien étirées et une tige dans ta queue. Voilàààà.... je suis fière de moi.

 

Reprenons....... Je n'ai pas fini avec ta correction. J'ai les mains déjà bien échauffée.... je vais donc prendre un instrument pour me reposer tout en te corrigeant comme tu le mérites.

 

paf, tchic, tchac..... Voilà qui est mieux.... un beau cul bien rose..... Et tes couilles.... des figues bien violettes, quant à ta queue, veux tu que je te débarrasse de ta tige? 

 

Oui maitresse, par pitié.....

 

- Très bien. Je vais te rebaiser la queue une dernière fois avec mon doigt .... pour mon plaisir avant de libérer les couilles. 

Attention, voilà, j'enlève la tige.....

Maintenant assieds toi sur la chaise, les jambes écartées. Je veux que tu vois ta queue pendant que j'en prends possession.

 

Rapidement Maitresse m'attache les pieds à la chaise et m'immobilise les mains, me laissant le sexe offert et sans défense.

Maitresse reprend son manège: de sa main gauche, elle enserre fermement mon sexe, de l'index de la main droite, elle flatte à nouveau l'entrée de mon urètre. Son doigt passe d'avant en arrière.... J'essaie de reculer mais mon sexe est prisonnier. Il n'y a pas d'échappatoire.

 

- Regarde moi dans les yeux. Je veux voir ton abandon dans ton regard quand je vais m'enfoncer en toi..... Tu pourras baisser ton regard seulement quand je t'y autoriserai.

 

Je lève les yeux qui plongent dans son regard impérieux ou nulle pitié n'apparait.

 

- Merci maitresse de bien vous occuper de moi....

 

- Tu me remercieras plus tard. Pour l'instant c'est mon plaisir qui compte... Tu sens comme je m'enfonce?

 

- Aaahhh oui.... attention.

 

- Je fais attention petite idiote. Je ne suis qu'à la moitié. Je m'arrête quelques instants puisque tu es si douillette puis je reprendrai mon invasion. Continue à me regarder. Ne baisse pas les yeux.

 

Bon je vais m'arrêter là. Tu peux contempler le résultat....

 

Horreur, Félicité..... Son index est entièrement planté dans mon sexe. Je suis fier et angoissé à la fois. J'ai enfin offert mon appendice viril à ma maitresse. Je la vois tournoyer son doigt en signe de possession. Elle me possède ...

 

Maitresse interrompt ma rêverie:

- regarde-moi dit-elle en maintenant son doigt dans ma queue. Elle me nargue du regard...

Je suis assez contente de moi. Nous allons enchainer sur autre chose. D'abord, je vais enlever mon doigt de ton petit trou puis te libérer tes couilles...... 

 

Elle dépose tige et cordelette sur la table. Puis passe sa main dans un long gant et l'enduit de gel en me souriant. Tu sais ce qui t'attend n'est-ce-pas?

 

- oui maitresse

 

- ah.... et que vais je faire selon toi?

 

- vous aller me fister....

 

- ah ah ah...... tu aimerais bien ça....... Je vais te défoncer le cul, je vais t'ouvrir en deux et y plonger mes deux mains.....

Allez remets toi à quatre pattes que j'enlève ce gode.

 

Je sens maitresse commencer à tourner le gode pour l'extraire...... Un vide se fait sentir. Le gode était en place depuis un petit moment.... 

Comme si Maitresse lisait mes pensées, elle me murmure en appuyant délicatement mais fermement une main sur mes reins:

- tu vas voir, tu es tellement excitée et ouverte que ça va rentrer comme dans du beurre. Je vais commencer avec deux doigts pour tracer mon sillon. Regarde comme je t'ouvre..... Voilà je vais mettre un troisième doigt. Tu sens comme ça rentre bien cette fois avec du gel?

 

- oui maitresse. Merci beaucoup maitresse. 

 

- Et maintenant je vais y mettre un quatrième doigt. 

 

- hmmmmm

 

- Ma parole, je savais que tu aimais ça ....te faire baiser.

 

- oui maitresse, j'aime vous sentir en moi.

 

- et bien je vais te baiser. Je vais te faire sentir comme une petite chienne que se fait bien baiser à fond. Je vais prendre mon plus gros gode et te prendre comme une fille. Je vais commencer doucement à mon rythme et accélérer. Tu aimes faire ça aux filles n'est-ce-pas.... T'agiter en elle et accélérer pour pouvoir jouir?

 

- Oui maitresse.

 

- ET bien je vais faire pareil.....

 

Je vois maitresse attacher son plus gros gode à son harnais et se placer devant mon visage. 

 

 

 

 

- Qu'en penses-tu? Il est beau, n'est-ce-pas?

 

- Il est magnifique Maitresse. J'aime vous voir ainsi, prête à profiter de moi. Mon cul est à votre disposition.

 

- Tu veux dire tous tes trous, n'est-ce-pas?

 

- Euh.... oui mais....

 

- Ouvre la bouche alors..... Tu vas me sucer salope...... Ouvre bien grand et mets bien de la salive partout...... que ça glisse bien ensuite quand je vais t’enculer. 

 

C'est la première fois que j'entends Maitresse utiliser un terme aussi vulgaire. Sans doute le fait-elle pour me signifier ma déchéance.....

 

- Vas-y suce moi bien. Imagine moi pourvu d'une vraie queue bien juteuse que je vais fourrer dans ton cul.....  Attends je la ressors de ta bouche et tu vas bien la lécher...... Je veux t'entendre me dire que tu veux que je t'encule, que tu veux que je t'éclate ta rondelle de salope. Je veux entendre ces mots......

 

Je suis tétanisé. Jamais Maitresse ne m'a parlé comme ça. 

- Alors ça vient? Je veux me faire plaisir en m'enfonçant en toi.......

 

- je murmure dans un souffle: "Maitresse, s'il vous plait, enculez-moi..... "

 

- Plus fort, dis moi à quel point tu veux que je t'encule et que tu veux que j'éclate ta rondelle de salope.

 

- Maitresse, par pitié criai-je je suis votre salope. Je veux que vous m'enculiez. je veux que vous m'éclatiez la rondelle.

 

Maitresse éclate de rire. 

- Je le savais que tu étais une salope. Ma salope. Elle ne vient que pour ça, se faire éclater le cul. Tu sais quoi,  je prends mon temps. J'aime me faire lécher. 

Tu as oublié les couilles de ma grosse queue. Tu veux bien faire plaisir à Maitresse?

 

- Tout de suite Maitresse.

 

- Mmmmmm on dirait une vraie pute.....

 

Bon, allons-y maintenant. Tu en penses quoi? Tu as bien léché ou on met du gel..?

 

- Avec du gel s'il vous plait...

 

- Ah..... répond juste Maitresse avec juste un petit sourire narquois.... Elle ne dit  rien de plus, s'écarte de mon visage et vient se placer derrière moi. Je n'ai pas vu Maitresse mettre le gel.... Quelques secondes plus tard je sens le lourd gode se poser sur mes reins. Maitresse commence à me claquer les fesses avec force. 

 

- tu mouilles à l'idée de te faire enculer hein? DIS LE !!!

 

Je devine que Maitresse veut que je la supplie...... "Oui maitresse. Enculez-moi FORT. Eclatez moi ma rondelle de salope....."

Les claques redoublent.....

 

- Plus fort salope!

 

- Enculez-moi. Par pitié ENCULEZ-MOI....

 

- Très bien.  Je n'ai pas eu le temps de mettre le gel mais puisque tu insistes.....

 

Je sens le bout de gode se poser contre mon orifice puis une les mains délicates de ma Maitresse se poser sur le coté de ma fesse gauche.... puis un poids ouvrir doucement ma rondelle. Maitresse introduit un doigt dans mon cul pour faciliter l'introduction du gode puis s'écarte et se pose sur ma deuxième fesse.

 

- Voilà j'ai mis un peu de gel quand même. Juste ce qu'il faut. Le gland est passé.

 

A ce moment, Maitresse s'enfonce d'un seul coup de toutess ses force dans mon cul m'arrachant un râle de surprise. 

 

- Rhhhaaaaa

La peau de Maitresse est collée à mes fesses tellement elle s'est enfoncée en moi. 

 

Alors que je laisse couler une larme je l'entends ricaner: "Nous allons pouvoir nous amuser. Je vais t'enculer à fond ma chienne."

 

La douleur et l'humiliation s'estompent: J'adore quand Maitresse me parle comme ça. De plus, le contact de ses mains, le claquement de sa peau contre la mienne tandis qu'elle me prend valent bien quelques petits sacrifices.

 

Maitresse se retire et revient plus lentement. La pression du gode qui progresse dans mon cul me fait fondre de plaisir. 

 

- Il est bien entré maintenant. Je vais te limer. 

 

 

Maitresse me pénètre désormais avec douceur mais fermeté. Ses mains me font comprendre que je suis son objet et qu'elle prend son plaisir dans mon cul. Chaque va et vient va profondément. Je sens ses cuisses et son bas-ventre me cogner à chaque poussée. Maitresse m'a prise à la hussarde sur toute la longueur du gode. Je bande comme un âne d'excitation.

 

- Et maintenant je vais te faire sentir ce que ressent une fille quand elle se fait baiser.

Je sens maitresse accélérer, accélérer...

 

- Tu sens comme je te lime ma salope?

 

- Ah oui, ouiiii ... j'aime ça...... Merci maitresse.

 

Maitresse va de moins en moins vite comme si elle avait joui en moi.

 

- C'était bien bon ma chienne.

Encore quelques coups .... juste pour le plaisir.

 

Maitresse s'écarte un peu tout en laissant le bout de gode dans mon cul....

 

Un silence s'installe quelques secondes mais qui semble interminable....

 

- Tiens!!!!!! 

 

Maitresse m'a empalé de toute sa force. 

 

- Aaaahhhhhh!

 

- Tu as aimé?

 

Une larme coule à nouveau de mes yeux.... J'ai adoré les sensations procurées, curieux mélange de tendresse et fermeté, de sensualité et de cruauté.   Je me sens la femelle de ma Maitresse.

 

- Oui Maitresse. Continuez à m'enculer s'il vous plait.....

 

- Très bien. Elle se retire à nouveau.

 

- A ton signal ma chienne....

 

- Maitresse s'il vous plait, enculez moi.....

 

- Plus fort!

 

- MAITRESSE S'IL VOUS PLAIT, ENCU...

 

- TIENS!!!!!!

 

J'ai le souffle coupé. Maitresse m'a proprement sodomisé à fond par surprise.....

 

- Rhaaaaa....

 

- Voilà..... Tu sais maintenant ce que c'est que d'être une salope du cul soumise.

Comme tu as bien le cul en chou-fleur, on va essayer d'aller plus loin  pour préparer ce fist mémorable, je vais mettre ma deuxième main jusqu'à la dernière phalange..... Tu vas adorer je pense, ma petite salope anale.

 

Maitresse retire son gode et réintroduit quelques doigts que je devine être ceux de sa première main.... j'en compte trois quand j'entends: 

''Les quatre doigts de ma première main sont entiers dedans. Il n'y a que le pouce dehors....  mais tu es bien ouverte maintenant. Maitresse a eu raison de t'enculer n'est-ce pas."

 

- Oui maitresse. Merci maitresse

 

- Je commence la deuxième main....Voilà.... un cinquième doigt, puis un sixième..... 

 

Je tremble et frétille.... Je me sens couler comme jamais.....

 

- Voilà on est à 8 doigts tous entrés jusqu'à la dernière phalange. Je tourne, je te dilate ma salope.....

Maintenant je vais replier mon pouce pour préparer le fist.

 

Je sens mon cul écarté à l'extrème....

 

Après cette délicieuse préparation, Maitresse implacable, retire sa seconde main tout en enfonçant fermement la première pour me fister. Elle emplit mon cul de sa main entière. J'ai le souffle coupé..... des larmes aux yeux .... de reconnaissance.  Je gémis de plaisir....

 

- Voilà on y est.... ça a été dur mais on y est. Je te propose de bien en profiter cette fois. Tu sens comme je bouge en toi. Tu sens comme mes doigts te fouille?

 

- Oui maitresse.... s'il vous plait continuez.

 

D'habitude, je ne résiste pas très longtemps mais je veux faire plaisir à Maitresse qui a su prendre le temps pour me remplir de plaisir....

 

- tu m'étonnes... j'y suis j'y reste.... et même je vais ajouter un sixième doigt dit-elle négligemment en me travaillant l'anus......

oooohhhh mais il rentre..... je te sens vraiment ouvert aujourd'hui.... on va en ajouter un septième.... làààààà    voilà...

 

- merci maitresse.....

 

- le problème c'est que je ne peux plus bouger..... Je vais les retirer maintenant que je t'ai bien dilaté pour te besogner plus en profondeur et m'amuser avec ton cul. Il est à moi et j'ai bien l'intention d'y laisser ma marque.

 

Je m'abandonne complètement... les yeux clos. Maitresse s'amuse avec mon cul puis elle m'indique qu'elle en a assez.

 

- Retourne toi sur le dos maintenant. Garde tes mains derrière le dos. Je l'entends chercher quelque chose pendant que je m'exécute.

De sa main gauche, Maitresse enfonce quelques doigts dans mon cul..... Elle me regarde et dit, moqueuse, "es-tu prêt pour jouir?"

 

- Oui Maitresse. Alors que j'allais amener ma main pour me masturber. Elle m'interrompt sèchement. 

 

-Arrête, je vais m'en occuper. Je sais que tu rêves depuis longtemps que je le fasse moi-même.

 

Je suis stupéfait.... Maitresse a toujours maintenu une distance entre nous. Elle, sublime dominatrice et moi pauvre soumis, enculé et acculé à me secouer pathétiquement le sexe sous son regard dédaigneux.

 

- C'est ton jour de chance, je me sens particulièrement généreuse ce soir. Mais je te préviens, j'espère que tu vas jouir vite sinon ce sera en dehors d'ici...

 

- Oui Maitresse, Merci maitresse.

 

C'est alors que Maitresse me montre sa main spécialement recouvert de son redoutable gant à picot qui enserre ma verge. J'ai été piégé.

 

- Tu es prêt?

 

- Euh.... je crois..... 

 

Mais après un aller-retour de sa main je hurle:

- Aie.... Non Pitié 

 

- Ah bon? Quel dommage..... ce sera pour une autre fois alors.....

 

Bon c'est l'heure pour toi d'aller sous la douche. Tu t'allonges à nouveau sur le dos. Comme tu l'as remarqué, j'ai beaucoup bu pendant notre séance..... cette fois ci,  on va y aller doucement et on va faire attention que tu avales bien tout.....

 

Une fois en position, s'approche.

Bon je vais m'assoir sur toi. ... face à ton visage. Ouvre la bouche et gare à toi si tu bouges. 

 

Je vais y aller doucement pour te remplir complètement bouche. J'arrêterai puis tu vas m'avaler et nous recommencerons....... jusqu'à ce que je sois complètement soulagée.....

 

...

 

Nous nous retrouvâmes ensuite sur le canapé pour échanger sur nos vies.

 

Au moment de partir, Maitresse très calmement me demande: 

"Dis moi quel est le site sur lequel tu te branles en regardant des transexuels enculant des salopes comme toi?"

 

Totalement désarçonné, je bafouille....

 

- euh...

 

- Allons ma salope, pas de timidité....  Je sais que tu m'as souvent demandé des sessions avec d'autres soumis, et que tu as rencontré un transexuel grâce à moi mais c'est toi qui a trouvé leurs annonces

Et vu tes goûts pour la pénétration anale, je suis sûre que tu vas sur des sites particuliers non?

 

- oui maitresse. Je vais sur ce site pour me branler….

- montre-moi!

 

Mademoiselle Angie sait que je ne peux utiliser mon téléphone professionnel. Elle me tend son ordinateur.... Je rentre l'adresse du site.

 

- il s'agit de videos.... effectivement ça te correspond bien ma salope. Mais je faisais référence à des sites d'annonce pauvre idiote.

 

Et là, je montre tout à Maitresse, tous les sites d’annonces et de transsexuels qui me font fantasmer….

 

- je vois.... en fait, tu es encore plus salope que je ne le pensais. Tu es presque prêt à prendre tes rendez-vous avec des transexuels sans moi...

 

- En fait, j'ai besoin de votre assentiment Maitresse. J'avoue que j'ai toujours le fantasme, le besoin de me sentir à quatre pattes et me faire baiser mais j'aime penser que je le fais pour vous. En tout cas, avec Andreia, quand elle a commencé à me prendre en levrette, c'est à vous que je pensais....

 

Maitresse sourit...

 

- C'est peut-être tout simplement une excuse.... Tu as juste envie de te faire limer toutes les 5 minutes comme une petite salope. D'ailleurs, je parie que tu as un profil sur ton site sexemachin, petite pute n'est ce pas.....?

 

- oui maitresse avouais-je

 

-Tu vois... j'ai raison: tu veux te faire baiser.....Je vais être très gentille: Connecte toi maintenant.

 

- euh ... oui....

 

Maitresse me dit de sortir mon téléphone et de me préparer à appeler un transexuel pour me baiser et me permettre enfin de jouir.

 

- J'ai pensé que tu aimerais Thallia: elle est assez jolie et son sexe pourra te défoncer comme tu l'aimes.........

 

Merci Maitresse