Journal JB 3

 

Chère Maitresse Angie,

 

Je vous envoie le compte rendu que m’a demandé Maitresse JoSèphine suite à notre rencontre de ce mois.

 

Mardi soir mon rendez vous était fixé voila bientôt un mois. L'instant arrive et l'espoir de vivre un moment unique cogne à mes oreilles.

 

Juste avant, je cours répondre à l’ordre de Maitresse JoSéphine, d’offrir un présent à Maitresse Angie, un disque d’Alex Beaupin.

 

Je me trouve en bas du lieu de rendez vous 15 mn avant, Mademoiselle Angie m'envoie un message pour savoir si je suis déjà là. Elle sent mon impatience d'être remis sur le droit chemin. J'imagine ce qu'Elle va me faire subir, je sais que mes fesses, mon cul, mes tétons vont être ses jouets, à la fois dans l’appréhension de connaitre mon supplice mais aussi de vouloir résister pour qu'elle puisse me pousser dans mes retranchements. Mademoiselle Angie est une vraie chipie, peut être va t'elle m'utiliser à autre chose inconnu. 

 

J'arrive devant la porte qui s'entrouve, je rentre et retrouve sa main sur laquelle je dépose un baiser, Elle me demande immédiatement de me soulager de mes vêtements, nu à quatre pattes elle revient me chercher inspecte mes pieds et la première claque résonne. Première humiliation, moi qui ai lavé mes pieds dans un pauvre lavabo, puis mis des chaussettes sur mes pieds et voyagé en sandales et chaussettes pour être présentable. Elle a raison, je les ai passés sous l’eau à la va-vite, ce n’est pas acceptable pour Maitresse.

 

Retrouver Mademoiselle Angie, c'est retrouver des rituels qui s'installent paisiblement, Elle jongle avec mes tétons, s'amuse avec ses badines, joue avec mon cul, Elle rit de mon désir de souffrir.

 

Je suis à sa merci, elle s’amuse de me voir me tordre sous les 50 coups de punitions,  me laisse croire que je vais choisir l'objet de mon supplice.

 

Quand je me trouve face à elle, assise sur son fauteuil son corps légèrement vêtu me laisse entrevoir sa culotte toute de dentelle, mais Elle est toujours une chipie, et une claque vient me rappeler que seul le sol je peux admirer. 

 

Elle sait passer de la douceur à la cruauté méritée.

 

Quand elle me permet d'avoir l'honneur d'embrasser ses pieds et de lui faire un massage pour parfaire ce que je me dois pour la femme de ma vie.

 

Ce troisième rendez-vous a été le moment de parler de ce que nous vivons tous les trois, celui où j'étais assis sur son gode fut intense, car empli d'humour, de tendresse envers mon amoureuse et de cette soumission recherchée depuis tant d'années.

 

Et vain le moment de libérer ma nouille, elle m'ordonne de me masturber son corps au dessus de mon visage, tout en jouant encore avec mes tétons, et puis elle decrète que je devrais m'abreuver de ma semence.

 

Elle m'autorise une douche, au moment de partir je lui donne le cadeau.

Maitresse m’a donné une nouvelle mission, aller chez l’esthéticienne pour cette fois-ci me faire faire une pédicure, pieds ongles polis et vernis afin de me présenter dignement la prochaine fois. J’acquiesse et en suis heureux.

J’aime le temps que prend Maitresse pour parfaire mon éducation et me faire vivre d’autres facettes de moi même,  surtout Maitresse n’oublie jamais Maitresse JoSéphine car je sais bien qu’à travers sa demande, Elle va faire plaisir à mon amoureuse.

 

Sur le chemin du retour, mon corps est apaisé, je sens à plein né les fleurs de tilleuls comme un rappel de mon amoureuse.

 

jouet bertrand