Journal JB 2

 

Chère Maitresse Angie,

 

Dés Votre désir de me vouloir attaché à un rosebud, j'ai couru avec mon amoureuse l'acheter, elle m'a fait remarquer que quand elle m'avait proposé aussi d'en acquérir, je n'avais pas été si impatient.

En revenant du magasin je le pose et l'écrin trône cachant l'objet de Votre volonté. 

Me retrouvant seul je le sors, le caresse, la douceur du métal enivre mes sens, je me vois devant une nouvelle aventure. Alors le besoin de comprendre comment découvrir ce bel objet de désir, m'amène à lire des compte-rendus, mais je reste le novice agenouillé sur son prie Dieu pour rentrer en contact avec lui….Je me lance, comme un chien affamé, l'introduire fut si aisé, Maitresse Angie a bien raison je suis une petite chienne facile…Mille questions m’obsèdent combien de temps vais-je le garder en moi? comment le garder? quand le garder? 

Le désagrément me vient du bijou sur mes fesses est ce normal ? alors que l'objet en moi vient caresser le souvenir des assauts de Maitresse Angie.

 

Une demi heure après je le ressors, hum, la douleur d'enlever le cadeau est piquant. Je le range, mon amoureuse ne m'a rien demandé, l'écrin trône sur la table, quinze jours passent, de temps en temps je l'ouvre, le caresse et le repose délicatement et je reçois de Votre grandeur cet ordre tant espéré, je vais pouvoir profiter d'être pleine comme une salope.

 

A partir de là, que vais je faire avec? Me faire un cinéma, me promener dans Pigalle la nuit, passer une nuit avec, partir au travail, l'enlever à mon travail, allez au café en bas de chez moi, rouler jusqu’à Annecy, tondre la pelouse, préparer des petits plats. 

 

Chaque jour sera une nouvelle aventure pour pouvoir me présenter, prêt à Votre exigence.

 

jouet bertrand

 

 

Chère Maitresse Angie,

 

Hier était le deuxième jour où vous avez exigé l'utilisation de mon rosebud, j'avais décidé de le mettre en rentrant du travail pendant que je faisais la cuisine.

 

Mais c'est aussi la première journée où mon amoureuse est partie pour 3 semaines rejoindre les hommes à carreaux, et comme une petite pute qui ne sait pas se tenir, elle met ma cage de chasteté pour que ma vulgaire nouille ne vienne pas m’entraîner à ne pas la vénérer. 

 

C'est aussi la dernière semaine avant l'honneur de Vous envoyer un sms Vous prévenant que je suis à l'heure au rendez vous de mon éducation.

 

Alors au moment où j'installe le bijou, je fantasme sur les textes écrits sur votre site et m'imagine avec ce qu'il me manque, pour être totalement entravé et à la gloire de Votre dédain.

 

Au bout de 2 heures, sentant que mon corps s'exprimait, je décide de le retirer, je n'ai, cette fois-ci pas ressenti de douleur.

 

Je décide que dés mon réveil je porterai mon ornement, et entraînerai les tétons pour qu'ils puissent se présenter sous le meilleur jour à Votre suprématie. 

 

jouet bertrand

 

 

 

 

Chère Maitresse Angie,

 

Troisième jour de découverte d'être remplie comme une petite chienne par Votre volonté.

 

En ce jour, je voulais me mettre à l'épreuve de le glorifier sur une période longue, alors dés mon réveil, je me le suis enfilé, tel une bague que l'on arborerait fièrement et comme je sens Votre présence délicieuse dans mon cul de salope, je me permets de me faire souffrir en posant sur mes deux tétons des pinces à linge. 

 

Je suis envoûté de Votre présence. 

Départ pour le travail, et première fois où je monte sur mon vélo avec le sujet du plaisir. Quand je slalome entre les voitures, quand je grille les feux rouges, je sens que le danger a le même goût que celui d'être traité comme une salope. Avec mes collègues, en réunion, face au public que je reçois, j'ai l'honneur de ne pas me conformer à la bienséance et Vous me permettez d'accéder dans mon corps à ce plaisir.

 

Il est 18h, je chevauche mon vélo, grimpe dans le rer, et là je commence à me tordre, d'autant plus que sur le quai je fume une cigarette et que le tabac excite à chaque fois le transit. 

Quand j'ouvre la porte de notre appartement il est 19h30 cela fait plus de 12h que mon cul de putain est rempli du poids du désir de vouloir se sentir si différent. Quand je libère mon cul, j'ai peur que tous mes sphincters lâchent et pourtant, maintenant que je ne souffre plus au moment de le déposer, j'attends le résultat quand je me présenterai à Vous.

 

Quelle faveur que de recevoir juste avant de rejoindre ma couche un sms de Vous me donnant des instructions . Vivement demain.

 

jouet bertrand

 

 

 

 

Chère Maitresse Angie,

 

Quatrième jour, et une nouvelle étape car ce n'est pas moi qui décide quand je vais l'arborer et quand je vais le ranger dans son écrin.

 

Il est 11h00 vous m'avez demandé d'introduire mon joyau. En pleine action, je rejoins les toilettes de mon travail et à quatre pattes, l'humiliation et pourtant l'objet du délit glisse délicatement. Et me voila parti pour le garder un temps indéterminé.

 

Vers 16h vous vous m'interrogez pour savoir s’il est toujours à sa place, moi qui n'aurais osé le faire par crainte de 50 coups de fouets supplémentaires car c'est ce qui m'attend pour mon manque de sérieux.

 

Vers 17h Vous m'autorisez à le retirer pour me vider. A peine ma liberté retrouvée, je me redonne la grâce de votre soumission.

 

13h plus tard je me prépare à rejoindre mon lit, Vous ne m'avez pas donné de nouvelle directive, je m’apprête à passer ma première nuit remplie comme une idiote, mot que vous avez l'honneur de me donner.

 

jouet bertrand