Séances de Beauté

 

Chère Maitresse Angie,

 

C'est avec beaucoup de plaisir que je viens vous délivrer ma séance de beauté.

 

Il y a plus de 3 semaines Maîtresse Angie m'a convoqué pour me présenter à elle à la rentrée de septembre afin de continuer sur le chemin dont nous avons convenu et devenir un amant attentionné, créatif et soumis à mon amoureuse.

 

Depuis cette convocation, mon amoureuse et moi sommes partis en vacances, pourtant cette date de rendez vous, reste toujours au coin de ma conscience. Nous avons, mon amoureuse et moi profité de nos jours de vacances pour jouer, s'étreindre, vivre des moments forts et toujours dans cette recherche d'être attentif l'un pour l'autre.

 

Mais toutes les bonnes choses ont une fin, il y a la reprise du travail, et pour rendre cette journée joyeuse Maîtresse Angie me rappelle que pour notre rendez-vous je dois être présentable.

 

Je me souviens que mon amoureuse m'avait parlé d'un institut tenu par des indiens (elle avait laissé un prospectus dans le salon). Je me dis que c'était certainement un message pour moi, alors je les appelle, le rendez vous est pris ce lundi.

 

J'arrive dans un salon aux allures plus simples que le premier institut, des filles parlant plutôt anglais m'annoncent que c'est un homme qui fera l'épilation et qu'il arrivera dans 30 minutes.

 

Je pars faire quelques courses, et fier de moi, je vous envoie un sms vous disant que cette fois c'est un homme qui s'occupera de moi.

Je reviens dans le salon tout a fait serein, près à avoir mes poils arrachés avec cette cire si chaude, et vous Chipie vous m'envoyez un sms avec de nouvelles instructions (écrire ce compte rendu et mettre mon Plug juste après et ce, jusqu’à minuit, puis l'emmener demain dans ma poche à mon travail).

Je me trouve tout à fait titillé et je sens que ma nouille de chienne veut s'échapper, mon esprit s'emballe et j'imagine déjà les mots que je dois poser pour vous faire sourire, l'excitation monte. J'arrive tout de même à me contrôler.

 

Le jeune homme rentre, c'est un bel indien barbu souriant, il n'y aura pas de chichi, ni de musique me dis-je, il me montre la cellule sobre et simple. Il m'invite à m'allonger, remarque que j'utilise de temps à autre un rasoir électrique, car oui je m'étais dit hier soir que je devais enlever mes poils et j'ai utilisé le rasoir de mon amoureuse.

 

Il me talque telle une bête qui va  être présenter pour un sacrifice. De ses doigts agiles, il tourne le bâton de cire la dépose délicatement sur la peau, à chaque fois il souffle délicatement, je le regarde et suis subjugué par sa technique et son art de la douceur car à chaque fois qu'il tire il appose ses mains pour atténuer la douleur. Il malaxe mon sexe, le caresse et je reste totalement détendu et je n’arrête pas de penser à vous mes Chères Maîtresses qui seront je l'espère fier de votre idiote toute douce et fragile.

 

Et quand cela est terminé vient la vraie séance de douleur, cet homme si affable, s'arme d'une pince à épiler, et commence son travail de sape des poils rebelles, il a l'air de s'amuser, de prendre plaisir ….me revient alors dans mes souvenirs vos tortures sur mes tétons que vous rendez si sensible, le plaisir en devient le graal de la douleur. Au milieu de ce travail, il me dit qu'il faut arrêter le rasoir. Je balance faut il arrêter pour ne plus supporter cette douleur?

J'ai le sentiment qu'il n’arrêtera jamais....

 

Pourtant il me demande de me retourner et m'ordonne de m'installer comme un chien! Je suis à 4 pattes mon derrière offert à ses affres, j'imagine que vous allez pousser le rideau du box que mes fesses vont rougir de vos coups entre les bandelettes de cire chaude qu’il étale. 

 

Tout ayant une fin il me dit d'une manière simple "c'est fini" je me rhabille et retourne chez moi, où je réponds avec délectation à vos injonctions et me retrouve devant mon ordinateur plein de grâce pour vos ordres et par le bonheur de partager ma vie avec mon amoureuse.

 

jouet bertrand 

 

 

Chère Maîtresse Angie,

 

Vous avez exigé que je me présente à Vous avec les pieds doux et lisses. Moi qui n'y connais rien dans la pédicure, et au souvenir de la dernière fois, je me dis que le meilleur endroit pour que l'on s'occupe de mes pieds c'est chez un podologue.

 

Je choisis une podologue dans le quartier, le rendez-vous est pris pour mardi soir. Je Vous informe d'avoir rendez vous chez une podologue et là, Vous me mettez le doute en vous moquant de moi car le podologue « c'est pour les semelles orthopédiques » me dites-Vous.

 

De plus, c’est vrai quand je suis allé me faire épiler j'ai vu l'installation avec le fauteuil et le bain dont vous m'aviez parler.

Je me dis que j'ai encore fait une belle erreur, mais maintenant je sais où je dois aller si mon rendez-vous ne permet pas d'avoir les pieds comme Maitresse me l’a exigé.

Qu'il est difficile de comprendre le monde de la beauté et du soin !!!!! 

 

Sur le chemin du rendez-vous je me dis que je vais voir un "médecin", qu'elle va me demander le pourquoi de ma visite, et que si je lui dis "c'est pour me préparer pour le plaisir de mes Maîtresses", elle va me dire que je ne suis pas au bon endroit. Je suis comme Vous le dites une belle idiote.

 

Me revient alors que j'ai une douleur entre mes deux derniers orteils, et que mon amoureuse n'aime pas me voir me gratter, et voila je suis fier de moi car en plus d'honorer mes Maîtresses, je vais faire plaisir à mon amoureuse.

 

Je me retrouve devant la porte, mon cul rempli, ma tête pleine pour vivre cette nouvelle expérience, je sonne, on m'ouvre.

Une femme énergique, vêtue d'une blouse de couleur mauve et rose m'accueille en me proposant de la suivre. 

 

Elle me fait immédiatement m'installer sur un énorme fauteuil médical, et vient la question: "qu'est ce qui vous amène?"

 

Je lui parle de mon souci avec mes orteils, elle inspecte le problème et m'explique comment m'en défaire. 

En même temps, elle commence à nettoyer mes pieds en me passant sur la plante un linge humide et ma tendance à être une petite douillette, comme Vous me le faites remarquer, s'impose car je me tords dans tous les sens, des chatouilles délicieuses…. Qui viennent me rappeler que mon plug est bien installé en moi.

Je me dis que si Maîtresse Angie me torturait ainsi, ce serait un vrai supplice au moins « presque » aussi terrible que sa cravache.

 

Elle a,s à coté d'elle, plein d'outils comme chez le dentiste, je suis heureux je vais souffrir pour Vous.

 

Elle prend un scalpel pour m'enlever les peaux mortes de mon talon, tout en me parlant de mon problème, elle utilise un bistouri, polit ma peau, me coupe les ongles, et me met un produit sur mes orteils. 

 

La consultation a duré 25 minutes tout au plus, je sors avec des pieds tout doux, mais pas embellis par la douceur des ongles parés de vernis.

 

Je vais aussi devoir maintenant traiter mon problème aux orteils. Merci Maîtresse Angie.

 

jouet bertrand