Maitresse juste avant mon arrivée …. (vu par Salope M)

Il est un tout petit peu plus de 17h, mon dernier rendez-vous s'est terminé il y a déjà quelques minutes. Salope M doit arriver vers 18h. Je vais pouvoir me rafraichir et lui préparer une séance qu'il n'oubliera pas de sitôt.

 

Je souris en pensant que Salope M sera bientôt à ma merci, bouche ouverte pour déguster mon nectar. J'ai bien remarqué que si Salope M est toujours excité pour que je lui pisse dans la bouche, il a toujours du mal à avaler. 

Tant pis pour lui, hier et aujourd'hui, j'ai pris un plaisir particulier à manger des asperges, lentilles, ail et autres aliments pour donner un maximum de saveur à mon champagne. 

Je me prépare du thé que je vais boire en abondance dans l'heure qui vient pour avoir un maximum de pisse à lui déverser sur le visage à son arrivée.

 

Tout en dégustant une première tasse, je prépare le matériel que je vais utiliser. Cette fois ci, je vais tout laisser sous son nez, juste pour qu'il imagine et craigne ce qu'il va subir entre mes mains une fois qu’il sera entré dans mon antre. 

Je mets bien en évidence le gel anal, les gants en latex et les godes. Salope M adore se faire dilater. 

C'est donc bien en évidence que je positionne le plus gros gode qui lui défoncera son cul de salope. D'un autre coté, je pose les diverses entraves pour l’immobiliser ainsi que quelques badines et mon scorpion favori. 

J'ai bien envie de l'entrainer un peu plus loin ce soir. 

Je sais qu'il est douillet et qu'il ne supporte pas longtemps la douleur mais il est plein de bonne volonté...... c'est décidé, ce soir, je lui ferai un peu plus mal. 

Quelque chose de cuisant qui lui arrachera au moins un cri.

 

Je reprends une tasse de thé, mon téléphone vibre… 

J'ai reçu un SMS de Salope M qui m'envoie un lien afin de suivre son trajet. 

J'aime cette attention qui me permet de le suivre à chaque instant … jusqu’au moment où il sera juste devant ma porte et m'appellera en tremblant pour me dire qu'il est prêt à me faire plaisir. 

Je lui réponds rapidement que je l'attends à mes pieds pour me défouler et pouvoir le baiser. Avec de si longs mois d'attente, son trou a dû se resserrer ..... tant mieux, notre plaisir n'en sera que plus grand.

 

Je reprends une tasse thé. Je commence à avoir envie d'uriner. 

Il reste encore une demi-heure avant son arrivée.

 

Je finis de préparer le matériel en ajoutant quelques instruments de torture plus  raffinés  comme le générateur de pulsation électrique  et quelques orties. 

J'aime le voir se tortiller, pathétique les jambes écartées, vulnérable, à ma merci. Je me demande comment je vais pouvoir le pousser un peu plus loin ce soir.....

 

Il me reste un tout petit peu de temps avant son arrivée. Je vais prendre une douche. 

L'eau qui coule sur ma peau décuple la gêne que j'ai dans la vessie.....

 Bon sang que faire? .... 

J'ai une idée : me soulager dans un bol que je vais conserver. 

D'ici à son arrivée, je continuerai à boire du thé pour remplir ma vessie à nouveau.

 

Il est important qu'il puisse recevoir ma pisse à la source. 

J'adore ce moment de proximité avec mon soumis pendant lequel je le relègue au rang de bidet.  

Pour Salope M, c'est encore plus particulier, je sens bien qu'il adore m'entendre me déshabiller puis guetter mon arrivée, le sexe d'autant plus nu qu'il est parfaitement épilé. Quand j’apparais, Salope M est complètement gêné et n'ose pas lever les yeux. 

Je suis à chaque fois obligée de lui dire de relever le visage pour que je puisse me vider sur lui.

 

Ce soir je vais jouer avec cette dualité.

 

Je vais me déshabiller complètement avant son arrivée. 

Quand il sera là, je vais profiter de sa stupéfaction et de sa gêne. Je vais lui ordonner de se mettre nu le plus rapidement possible, d'aller dans la douche et de s'asseoir à coté du bol d'urine. 

Outre son embrassas face à ma nudité, j'imagine sa consternation et son angoisse en entendant ces mots. 

Vais-je le contraindre à boire sans venir l'honorer d'une douche dorée ? ou vais-je renverser le bol sur sa tête ou pire lui ordonner de le faire? Je déciderai selon mon humeur du moment. 

 

Une fois qu'il sera assis, douché ou non du bol de pisse, je le rejoindrai totalement nue, fière et sublime Amazone, sûre de ma force et de mon pouvoir.

Je lui ordonnerai de me contempler sachant qu'il ne s'autorisera aucun geste, aucun commentaire. 

Sans pitié je lui demanderai en le toisant s’il me trouve belle, s’il me trouve désirable, comment si je révèle en lui la moindre concupiscence quand je suis face à lui, les seins exposés, mon sexe sublime en évidence. 

Bien sur, aucune réponse ne sera acceptable.

S’il est trop réservé, ce sera un bon point pour lui de rester à sa place de soumis mais l'insulte réclamera vengeance. 

Si la réponse est trop flatteuse alors il faudra le remettre à sa place. 

S’il réussit malgré tout à s'en sortir, il faudra que je joue les chipies, j’adore jouer ce jeu et je lui demanderai comment il trouve ma poitrine, mes fesses, mon sexe. 

Je lui demanderai de me détailler les envies qui naissent en lui, ce qu'il ressent dans son sexe et gare à ses réponses. Gare à lui également si je constate une érection..... mais ce sera pour la suite une fois séché et offert à mon érection.

 

Je jubile ensuite en pensant à la manière dont je vais jouer avec ses pulsions, sa gêne, ses envies.... 

Vais je me pencher en avant pour frôler son visage de ma poitrine dévoilée? Ou avancer mon bassin pour qu'il puisse humer mon sexe? Ou encore écarter mes lèvres de longues secondes avant que mon jet inonde son visage, sa bouche ?

 

Dring..... mon téléphone vibre.. C'est lui. "Bonjour Maitresse, je suis devant la porte". Je lui dis d'attendre quelques minutes. 

Je reprends une tasse de thé.... ma vessie me démange à nouveau. C'est bon signe....

Je me déshabille et vais me poster devant la porte. Je lui envoie un texto. "Monte".

 

Quelques secondes plus tard, je l'entends arriver devant ma porte. 

Je vais bien m'amuser ce soir.